• Orthodoxie

    Orthodoxie

  • Islam

    Islam

  • Chamanisme

    Chamanisme

    • Album : Fédéral Central 1
      <b>placerougemoscou.jpg</b> <br />
  • Outils

FEDERATION

Sujets fédéraux de Russie

La Russie est une fédération constituée de 83 sujets (russe : субъекты, sing. субъект; transcription française : soubiekty, sing. soubiekt).

FEDERATION russiemapcouleurs

  • Ces sujets ont des droits fédéraux égaux, c’est-à-dire une représentation égale (deux délégués chacun) au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).
  • Ils diffèrent, cependant, dans le degré d’autonomie dont ils jouissent par rapport au gouvernement fédéral.
  • Chaque sujet de la fédération appartient à une des catégories suivantes :
  • 21 républiques (республики, sing. республика; transcription française : respoubliki, sing. respoublika) : sujets jouissant en théorie d’une large autonomie avec une constitution propre, un président, un parlement et un pouvoir supposé de sécession.
  • Toutefois les républiques ne gèrent pas leur politique étrangère mais peuvent avoir des représentations commerciales ou touristiques dans tout pays extérieur à la Russie.
  • Le statut de république est généralement accordé pour le territoire d’une minorité ethnique spécifique.

9 kraïs (territoires administratifs) (края, sing. край ; transcription française : kraïa, sing. kraï), semblables aux oblasts mais un peu plus autonomes et généralement plus excentrés et moins peuplés.

  • 46 oblasts (régions administratives) (области, sing. область ; transcription française : oblasti, sing. oblast): ce sont des provinces, unités administratives dirigées par des gouverneurs fédéraux désignés et un pouvoir législatif élu localement.

2 villes fédérales (федеральные города, sing. федеральный город): ce sont des grandes villes fonctionnant comme des régions distinctes au sein de l’oblast où elles sont enclavées, et anciennement appelées « villes autonomes » (автономные города, sing. автономный город).

  • 1 oblast autonome (région autonome) (автономная область), peu différent aujourd’hui des districts autonomes, mais qui subsiste pour des raisons historiques où il disposait de certaines compétences locales élargies des oblasts.

4 districts autonomes ou okrougs autonomes (автономные округа, sing. автономный округ): plus autonomes que les oblasts mais moins que les républiques, ils présentent souvent une minorité ethnique substantielle ou prédominante, et ont des relations privilégiées avec un oblast voisin, dont ils dépendaient avant de devenir des sujets fédéraux à part entière.

  • les districts fédéraux (à ne pas confondre avec les districts autonomes) ;
    les régions économiques, souvent plus petites (et de création plus récente).
  • La superficie totale de la Russie est de est de 17 075 400 km2  / 27 fois la France.
  • Lors de ce recensement de 2002. , la population totale de la Russie a été calculée à 145 166 731 habitants.

_______________________________________________________________________________________________

CARTE DES SUJETS FEDERAUX (83)

russiemapcouleurs.png

        21 Républiques         9 Kraïs      46 Oblasts     2 Villes fédérales  1 Oblast autonome    4 Districts autonomes / okroug

______________________________________________________________________________________________

Républiques autonomes (21)

republiques427675e36.gif

1. Adyghés
2. Altaï
3. Bachkirie
4. Bouriatie
5. Daguestan
6. Ingouchie
7. Kabardino-Balkarie
8. Kalmoukie
9. Karatchaevo-Tcherkessie
10. Carélie
11. Komis
12. Maris
13. Mordovie
14. Yakoutie
15. Ossétie du Nord
16. Tatarstan
17. Touva
18. Oudmourtie
19. Khakassie
20. Tchétchénie
21. Tchouvachi

 

russiemapcouleurs_________________________________________________________________________________________________

Territoires autonomes (4)

territoires6127.jpg

1. Tchoukotka   2.   Khantis-Mansis  3.      Nénétsie   4. Iamalie

russiemapcouleurs

_______________________________________________________________________________________________

Territoires administratifs (ou kraïs)  (9)

krairussie28117.gif
1. Krai de l’Altaï   2. Krai du Kamtchatka 3. Krai de Khabarovsk   4. Krai de Krasnodar  

                     5. Krai de Krasnoïarsk   6. Krai de Perm   7. Krai de Primorsk   8. Krai de Stavropo  

                     9.  Krai de Transbaïkalie

russiemapcouleurs

_______________________________________________________________________________________________

Oblasts de la Fédération de Russie (46)

oblastsrussb61b.gif

Oblasts de la Fédération de Russie (46)

1. Amour
2. Arkhangelsk
3. Astrakhan
4. Belgorod
5. Briansk
6. Tcheliabinsk
7. Irkoutsk
8. Ivanovo
9. Kaliningrad
10. Kalouga
11. Kemerovo
12. Kirov
13. Kostroma
14. Kourgan
15. Koursk
16. Leningrad
17. Lipetsk
18. Magadan
19. Moscou
20. Mourmansk
21. Nijni-Novgorod
22. Novgorod
23. Novossibirsk
24. Omsk
25. Orenbourg
26. Orel
27. Penza
28. Pskov
29. Rostov
30. Riazan
31. Sakhaline
32. Samara
33. Saratov
34. Smolensk
35. Sverdlovsk
36. Tamb
37. Tomsk
38. Tver
39. Toula
40. Tioumen
41. Oulianovsk
42. Vladimir
43. Volgograd
44. Vologda
45. Voronej
46. Yaroslavl

russiemapcouleurs

________________________________________________________________________________________________

russiamappopulation1.gif

________________________________________________________________________________________________

russiafertilitymap2008

Taux de fécondité par régions (2008)

russiemapcouleurs

________________________________________________________________________________________________

russiedensite


Voir le site / Données démolinguistiques en Russie

_______________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________________
Fusions existantes et à venir

La majorité des anciens districts autonomes (okrougs autonomes) ont mis fin à leur autonomie avec leur oblast ou kraï d’origine par fusion avec eux. De plus, certaines oblasts ont accru leur autonomie vis-à-vis de la fédération, en fusionnant dans de nouveaux kraïs, voire dans une république élargie.

L’actuelle Fédération russe (qui avait été créée au départ avec 89 sujets fédéraux égaux en droits) pousse d’ailleurs les sujets fédéraux à fusionner, puisque nombre d’entre eux, tout en ayant été pleinement reconnus après le désordre de la fin de l’ère soviétique (qui a mis fin à structure auparavant très hiérarchisée de la RSFSR), ne sont plus économiquement viables.

Selon le journal moscovite Nezavisimaya Gazeta, le total envisagé devrait être réduit à terme à seulement 30 ou 40 sujets fédéraux. Certaines de ces fusions ont déjà eu lieu durant la présidence de Vladimir Poutine :

_______________________________________________________________________________________________

FUSIONS POSSIBLES

D’autres fusions ont été proposées par les autorités fédérales ou les factions pro-moscovites dans la fédération, mais depuis 2008 aucune n’est prévue dans un avenir proche :

______________________________________________________________________________________

 

 

______________________________________________________________________________________

 

 

 

    • mais le projet politique inclut l’installation de très nombreux Daguestanis dans les terres absorbées, ainsi que le déplacement (forcé) de nombreuses populations kazakhes qui y vivent vers le Kazakhstan voisin (alors que toutes les régions frontalières du sud-ouest de la Russie souffrent déjà assez de conflits très meurtriers, et que les russophones ne peuvent se permettre un conflit armé contre le Kazakhstan voisin) ; et la

 

 

    • fusion de la République ingouche et de la République tchétchène, pour former une nouvelle république nord-caucasienne ; mais les non-russophones s‘y opposent, et cela réveille de vieux conflits frontaliers entre les deux républiques (en proie déjà à un conflit interethnique majeur avec les russophones). A voir

 

_______________________________________________________________________________________

 

 

_______________________________________________________________________________________ 

 

_______________________________________________________________________________________ 

 

________________________________________________________________

Notes supplémentaires  concernant les fusions ….. Chambardement possible / voir l’article suivant :

Russie: vers un nouveau découpage territorial

15:27 16/11/2010 / MOSCOU, 16 octobre – RIA Novosti

vers un nouveau découpage territorial

L’idée d’un nouveau découpage territorial fait son chemin en Russie, constate mardi le quotidien Vedomosti, soulignant qu’elle pourrait même constituer un élément majeur du programme électoral de Dmitri Medvedev.

Il s’agit de modifier complètement la division administrative du pays en remplaçant ses 83 régions par 20 agglomérations concentrant les ressources.
“Le développement des agglomérations est un processus naturel qui s’opère dans le monde entier. La Russie y adhère avec un certain retard”, estime Marina Oudatchina, directrice de l’Institut de l’innovation, des infrastructures et de l’investissement de Moscou.

La structure territoriale de la Russie est  loin d’être parfaite. Aujourd’hui, 90% des villes comptent moins de 100.000 habitants. La moitié d’entre elles sont des communautés urbaines organisées autour d’une seule activité économique. Comme ces localités n’ont pas d’avenir, il a été décidé de ne pas les développer.

“La migration de la population citadine obéit depuis longtemps aux lois économiques. Ce facteur demande à être institutionnalisé”, affirme Mme Oudatchina, précisant que “les mégalopoles ne se développent plus aujourd’hui au détriment de la campagne, mais au détriment des petites villes”.

A l’heure actuelle, les villes comptant plus de trois millions d’habitants constituent la base de l’économie russe. D’ici 2025-2030, il y en aura six: Moscou, Saint-Pétersbourg, Novossibirsk (Sibérie occidentale), Nijni Novgorod (Volga inférieure), Ekaterinbourg (Oural) et Samara (Volga moyenne).

 Sur le sujet :

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________

 

 

M. Dmitri Medvedev annonce une « révolution géopolitique » de l’espace Russe !

Eurasie :: Mardi, 17 novembre 2009

« Le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt ».

Plus que jamais ce dicton Chinois conviendrait aux commentateurs et exégetes des discours de M. Medvedev et en particulier sur ceux ayant trait au « Discours sur l’état de l’Union » du 12 novembre dernier. Je ne citerais pour exemple que M. Pierre Avril du Figaro [fait exceptionnel je n'ai pas été censuré][1] ou M. Alexandre Billette dans « l’Immonde » [2].

Omnubilés, aveuglés par leur phantasmes ils n’ont de cesse que de chercher une éventuelle faille dans le tandem Poutine-Medvedev et ils OUBLIENT TOUS que M. Medvedev était responsable sous la présidence de M. Vladimir Poutine des « Grands Projets Nationaux » dans le domaine de la modernisation économique, de l’enseignement, des infrastructures, de la santé ou de la démographie. Il tenait alors des propos en tout points identiques à ceux qu’il tient actuellement en tant que président de la Federation de Russie .

Mais qui parmis ces commentateurs avisés de la politique Russe connaissait alors l’obscure M. Medvedev et qui plus encore se souciait de ce qu’il disait. Tous ces experts de la Russie spéculaient alors sur un possible « coup d’état constitutionnel » de M. Poutine qui briguerait un troisième mandat.

S’il y a un point important à retenir du discours de M. Medvedev, que M. Billette ignore totalement et que M. Avril qualifie d’anecdotique, c’est sa proposition de réduire le nombre de fuseaux horaires « légaux » dans la Federation de Russie.

Ce redécoupage spatio-temporel pourait en effet redistribuer de manière radicale les rapports entre le centre et la péripherie Russe marqués par un découpage ethno-linguistique.

En soi ce n’est pas si compliqué puisqu’on peut facilement les diviser par deux le nombre de fuseaux horaires sans que personne ne s’en aperçoive (Le territoire de la Russie s’étend sur onze fuseaux horaires, (Часовые пояса) d’UTC+2 à UTC+12).

En Russie comme en France les personnes perdent la « notion du temps », apanage des sociétés agricoles, et personne ne peut à un instant T de la journée affirmer qu’il est plutôt 14h que 13 h que ce soit à Saint-Petersbourg ou Vladivostok.

Cette réorganisation va, volens nolens, provoquer l’émergence de cinq ou six « super-régions » et donc boulverser profondément la géopolitique de la Russie.

Ces cinq ou six « super regions » stratifièes de l’Ouest vers l’Est (ou de l’Est vers l’Ouest) seront proabablement : Russie Occidentale, Russie centrale, Oural, Siberie, Extrême Orient avec peut être la naissance de deux régions Sibériennes.

Des cités comme Saint-Pertersbourg, Kazan, Irkoutsk, Vladivostok,… accéderaient ainsi aussi au rang de « vice-capitales » d’une « Russie plus compacte « mais « plus efficace » Cette modification rentre parfaitement dans le cadre de la réorganisation adminstrative entreprise par M. Poutine au lendemain de l’attaque terroriste contre l’école de Beslan qui se caractèrise par des regroupements d’entités administratives [Connue sous la dénomination de "verticale du pouvoir"] et elle donnera naissance à une structure administrative proche de la Russie Tsariste avec la constitution de « Gouvernements Géneraux » ou « Gouvernorats Generaux » à l’image des « Gouberniyas » (губерния,) introduites par Pierre le Grand et modifiées par la suite pour passer de 5 à 8 puis 17 : Un Gouvernement General de l’Oural, Un Gouvernement General de Russie Occidentale…

Ces « Goubernyias » etaient elles aussi statifiées grossièrement sur l’Axe Est-Ouest, ce qui montre que les souverains Russes maitrisaient parfaitement la GP de leur état plus que ceux qui ont eu l’idée de le diviser selon des critères ethno-linguistiques.

Le gouvernement de Nicolas II a toujours refusé d’adopter la norme UTC proposée par le Canadien Stanford Fleming en 1883 et celle ci n’a été adoptée que le 8 février 1918 par décret du gouvernement Bolchevique afin « de faire partie du monde civilisé ».

L’autre point intérressant est que ces « super-régions » vont se superposer, grosso-modo, aux bassins fluviaux Russes dont l’importance est primodiale dans l’économie Russe et la pénétration du Hearthland .[Les Tsars l'avaient compris !]

On aura donc des « super-regions » dont l’épine dorsale du développement se fera selon un axe Nord-Sud sur les fleuves et ces « super-régions seront reliées entre elles par des « Magistrals  » transversaux, selon un axe Ouest-Est, routiers et ferroviaires comme le prévoit le plan de développement des infrastructures 2030. [4]

Ces « super-regions » vont nécessairement poser le problème de leur administration [La géo-politique c'est aussi l'étude des luttes de pouvoir sur les espaces et les populations qui les peuplent] et là il faut lire les commentaires de M. Medvedev sur son discours « En avant la Russie » : Celui ci n’a nullement l’intention de revenir sur la nomination des gouverneurs et ils seront nommés, comme nos prêfets, par le gouvernement Russe.

« J’ai personnellement participé à la mise au point de la décision modifiant le mode d’élection des gouverneurs. Je la soutiens entièrement. Rien ne pourra nous amener à renoncer à cette décision ni aujourd’hui ni dans 100 ans »,

Ce qui est passé presque totalement inaperçu des « experts » Français ne l’a pas été de la télévision Russe qui va consacrer ce soir un reportage complet dans « Vesti Nedeli » à ce sujet.

C’etait aussi le cas de « Vesti v ‘souboti » hier soir.

Le présentateur y a montré une carte qui est celle des zones de diffusion de « Kanal Rossiya », via le reseau VGTRK, qui correspond au regroupement de plusieurs fuseaux horaires. Ces zones de diffusion ont été crées pour correspondre à la zone de couverture des satellites diffusant la chaîne d’Etat Russe.

Ces zones de diffusion (Центральный федеральный округ, Северо-западный федеральный округ,…) recoupent aussi de manière presque parfaites les grandes divisions administratives de la Russie à la veille de la révolution de 1917.

Il y a de grandes chances que cela soit aussi la future carte administrative de la Federation de Russie.

Notes :

[1] Medvedev veut sortir la Russie du soviétisme – Article du Figaro du 12 novembre 2009.

[2] Aux Russes, Dmitri Medvedev promet « démocratie et modernité », sans fixer les modalités de ce vaste chantier – Article de l’ »Immonde » du 13 novembre 2009.

[3] Russie: pas de retour à l’ancien système d’élections régionales (Medvedev) – Article de Ria Novosti du 15 septembre 2009.

[4] Infrastructures: la Russie investira 1 md USD (officiel) – Article de Ria Novosti du 21 novembre 2008.

[5] Генерал-губернаторство в системе местного управления России – Le Gouvernement-Général dans la gouvernance locale de la Russie.

_____________________________________________________________________________________________________
____________________________________________________________________________________________________

NOTES;

Ce site  est conçu essentiellement avec des bases de données connues et regroupées ici pour une meilleure facilité de compréhension de ce vaste pays possédant un système administratif hors du commun.

WIKIPEDIA FR

 

globegeographiquemappemondecapitalq19064782.jpeg
Народная энциклопедия Мой город

 

 

«MA VILLE» / «Мой Город»

______________________________________________________________________________________________ ______________________________________________________________________________________________

 

 Antigel russe

vodka1.jpg

 

 

INDIGNEZ VOUS! |
LA VICTOIRE ... C'EST ICI |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | tuta absoluta
| future generation
| URSS